Et si on vous proposait une méthode durable et écologique pour améliorer le confort de votre habitation ? Choix conséquent du budget d’un ménage, le chauffage occupe près de 2 tiers de la consommation énergétique du logement*. En plus de l’isolation et du changement de chaudière, il existe des alternatives de chauffage écologique qui permettent de faire des économies d’énergie tout en réduisant le coût de la facture. Suivez le guide ! 

Le chauffage écologique, qu’est-ce que c’est ?

Contrairement aux modes de chauffe classiques, le chauffage écologique repose sur l’utilisation de combustibles écologiques. A la différence des combustibles fossiles, (charbon, gaz, pétrole) dont les ressources sont limitées, les combustibles écologiques sont renouvelables. C’est le cas de l’énergie solaire, de la condensation ou du bois.

De ce fait, plusieurs technologies de distribution de chaleur ont vu le jour. Que ce soient les panneaux solaires ou les chaudières à condensation, il existe aujourd’hui plusieurs méthodes alternatives au chauffage au gaz ou au fioul.
Mais le chauffage éco responsable ne peut porter ses fruits que s’il est accompagné des bons gestes. Eviter de trop chauffer ou de trop climatiser, penser aux heures creuses, vérifier la consommation électrique de vos équipements…Pour résumer, chauffage écologique oui, à condition d’y ajouter l’isolation adéquate et les éco gestes nécessaires.

Chauffer moins et mieux, les avantages du chauffage écologique

En 2019, le prix de la facture énergétique des ménages français s’élevait en moyenne à 1700 €. Une première raison de changer ses habitudes de consommation en passant au chauffage écologique. Outre réduire les dépenses engendrées par votre chauffage, vous réduisez également votre impact environnemental.

Réduire votre facture énergétique

Plusieurs solutions s’offrent à vous pour réduire vos dépenses énergétiques. Dans un premier temps, voyons ensemble votre liste d’écogestes. Côté isolation, vérifiez la performance de vos installations concernant vos fenêtres, votre toiture, vos combles, vos sous-sols et vos tuyaux d’eau chaude.

Côté chauffage, évitez de bloquer vos sources de chaleur avec des meubles. Vous pouvez choisir des radiateurs électriques en aluminium, en acier ou en fonte. Ces modèles peuvent se programmer, et le thermostat régule automatiquement la température. Pensez à l’entretien de votre chaudière qui peut consommer davantage au cours du temps.

Enfin, optez pour des solutions de chauffage écologique en utilisant des énergies renouvelables comme le solaire ou le bois, ou des technologies d’optimisation de chaleur comme la condensation.

Un meilleur confort dans votre logement

A la réduction de votre facture d’énergie, s’ajoute l’amélioration de votre confort. Dans une démarche d’optimiser les consommations d’énergie des ménages français, les technologies de chauffage principal ou d’appoint sont faites pour mieux performer et moins consommer.

La température ambiante d’un intérieur est conditionnée par les températures extérieures et les variations climatiques. Sachez cependant que la température idéale dans un lieu clos se situe, en moyenne, entre 18 et 20°C. Rien ne sert de chauffer ou de climatiser au-delà de ces seuils.

La notion de confort de chauffage s’applique certes à la bonne température de votre logement, mais elle concerne également les différentes manières de diffuser la chaleur :

Par convection (en chauffant l'air)

Par rayonnement (sans mouvement d'air)

Avec ou sans inertie (accumulation de chaleur)

Par des petites surfaces fournissant des températures élevées (radiateurs classiques)

A basse température (radiateurs basse température)

Par une grande surface de chauffe (plancher chauffant à très basse température)

Une installation idéale de chauffage éco responsable consiste à coupler plusieurs méthodes de diffusion. Par exemple, un générateur de chaleur (pompe à chaleur, chaudière à gaz ou à granulés de bois), auquel on ajoute un plancher chauffant à très basse température (28 degrés en surface), ou des radiateurs à eau à basse température.

Quel type de chauffage écologique choisir ?

Energie solaire, chauffage au bois, chaudière à condensation… Le chauffage écologique est pensé pour faire des économies d’énergie. Et qui dit économies d’énergie, dit économies de budget.
La réduction de votre facture d’énergie et le bien-être de votre logement passent avant tout par un chauffage adapté à plusieurs critères :

La surface de votre habitation

Votre situation géographique

Le nombre de personnes qui composent votre foyer

L’ancienneté de votre logement

A partir de ces critères, vous pouvez d’ores et déjà obtenir des informations de la part de votre professionnel certifié sur le chauffage le mieux adapté à vos conditions de vie.
Viennent ensuite votre quantité d’énergie consommée, et les ressources nécessaires à son mode de production. Que ce soit du gaz, de l’électricité, du solaire ou du bois, il existe une installation qui peut correspondre à votre budget énergie.
Enfin, il convient de choisir l’installation qui s’adapte le mieux à votre logement et à l’énergie choisie. Panneaux solaires, poêles à bois, chaudière à condensation, chauffage électrique ou pompes à chaleur, découvrez les différents modes de chauffage écologique.

La condensation

Parmi les modes de chauffage écologique, la chaudière à condensation est à la fois performante, économique et rapidement rentable. Elle permet notamment de canaliser les pertes de chaleur issues de la combustion du gaz, tout en réduisant la quantité de gaz utilisée.

Fonctionnement de la chaudière à condensation

La chaudière à condensation fonctionne comme une chaudière à gaz classique. La combustion du gaz permet la production de chaleur, notamment par les fumées chaudes et chargées en vapeur.
Une chaudière à condensation permet de minimiser les pertes thermiques, importantes sur une chaudière à gaz classique. Ces pertes ont deux origines : la température trop élevée des fumées, et la vapeur d’eau qu’elles contiennent. Elles sont optimisées par une augmentation de la surface d’échange entre les fumées issues de la combustion du gaz, et l’eau de chauffage.
L’énergie produite par la chaudière à condensation permet de chauffer le logement ainsi que l’eau sanitaire – celle utilisée pour se laver ou faire la vaisselle notamment.

Quels critères pour une chaudière à condensation ?

Enneo a sélectionné des chaudières à très haute performance énergétique qui permettent de répondre aux exigences du Ministère de la Transition Écologique et Solidaire dans le cadre de la Charte Coup de Pouce Chauffage.

Ainsi, la chaudière à condensation doit permettre une efficacité énergétique saisonnière d’au moins 92% (hors dispositif de régulation), pour en faire une installation à très haute performance énergétique. Sa puissance ne dépasse pas 70 kW, et elle est équipée à minima d’un régulateur de classe IV. Grâce au corps de chauffe ultra-performant, les rendements énergétiques sont optimaux et engendrent jusqu’à 40% d’économies d’énergie !

Quel prix pour une chaudière à condensation ?

Les tarifs des chaudières à condensation varient entre 3 000 et 7 000 €. Cela représente donc un investissement. Bonne nouvelle ! Dans le contexte de la transition énergétique, l’Etat a mis en place le Coup de Pouce Chauffage qui permet d’obtenir jusqu’à 1 200 € de primes pour financer le changement de votre vieille chaudière. Idem pour Ma Prime Rénov’ de l’Anah qui verse jusqu’à 1200 € aux ménages dont les ressources sont très modestes. Enneo a intégré ces primes à une offre tout-en-un pour vous proposer des chaudières à très haute performance énergétique à partir de 1 €.
En profitant des aides commerciales et des primes de rénovation énergétique, vous pouvez donc bénéficier d’un financement jusqu’à 100% pour l’installation d’une chaudière à condensation.

Découvrez les avantages, installations et financements d’une chaudière à condensation.
En résumé

La chaudière à condensation permet de réduire les pertes thermiques tout en consommant 10% à 25% de gaz en moins pour la même quantité de chaleur produite. Elle est donc tout indiquée pour les circuits de chauffage central à basse température, associant des radiateurs basse température et / ou un plancher chauffant.

Les pompes à chaleur

La pompe à chaleur (PAC) est une installation thermique qui capte la chaleur à l’extérieur de l’habitation pour la rejeter à l’intérieur. Elle utilise l’électricité pour fonctionner. On distingue plusieurs types de pompes à chaleur, chacun pensé pour s’adapter type de logement et à son environnement.

Fonctionnement d’une pompe à chaleur

Cette installation repose sur l’association de deux unités :

  • Un évaporateur extérieur qui va capter les calories naturellement présentes dans l’air ou dans la terre pour les stocker dans le fluide frigorigène, et ensuite les évaporer à très faible pression.
  • Une ventilation intérieure qui va diffuser les calories d’air chaud présentes dans l’évaporation du fluide calorigène.

La pompe à chaleur utilise une faible quantité d’électricité pour fonctionner. Se pose alors la question du rapport de performance énergétique. Cette dernière se calcule avec le COP, Coefficient de Performance, qui donne le ratio entre la quantité de chaleur produite et la quantité d’électricité consommée. Le COP d’une pompe à chaleur se situe autour de 3 et peut varier selon la température extérieure.
Il existe 3 sortes de pompes à chaleur, basées sur le même fonctionnement mais qui utilisent des ressources différentes :

  • La pompe à chaleur géothermique, qui capte la chaleur de la terre grâce à des capteurs enfouis dans le sol.
  • La pompe à chaleur air-eau, qui puise l’énergie contenue dans l’air ambiant comme pour produire du chauffage et de l’eau chaude sanitaire.
  • La pompe à chaleur air-air, qui puise les calories dans l’air extérieur ambiant. A l’inverse de la PAC air-eau, elle ne produit pas d’eau chaude sanitaire mais peut permettre de rafraîchir le logement.

Quels critères pour une pompe à chaleur ?

Les systèmes de pompe à chaleur permettent de diviser par 3 ou 4 vos factures d’énergie. Pour ce faire, Enneo vous propose des équipements à haute capacité énergétique pour remplacer votre ancienne chaudière. A la fois inodores et silencieuses, les pompes à chaleur que nous proposons sont fabriquées en Europe et répondent aux exigences réglementaires imposées par le Coup de Pouce Chauffage.
Leur efficacité énergétique saisonnières (ηs) est supérieure à 130% pour couvrir entre 60% et 100% des besoins annuels en énergie d’un ménage.

Quel prix pour une pompe à chaleur ?

Enneo est une structure délégataire habilitée par l’Etat dans le cadre du dispositif des CEE et signataire de la Charte Coup de Pouce Chauffage. A ce titre, nous sommes en mesure de vous proposer l’installation d’une pompe à chaleur à seulement 1 500 €. Un coût qui représente une réduction de près de 90% par rapport aux prix du marché. Comment ? en vous faisant bénéficier des aides prévues par l’Etat. Pour accompagner les ménages dans la transition énergétique, et les aider à rénover leur système de chauffage, l’Etat a créé le Coup de Pouce Chauffage. Liée au dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie, cette aide prévoit une rémunération plus élevée pour les particuliers qui souhaitent réaliser des travaux de rénovation énergétique grâce au remplacement de leur système de chauffage.

En complément de l’aide de l’Anah Ma Prime Rénov’, nous sommes à-même de vous proposer des devis à partir de 1 500 €, en partenariat avec des fournisseurs européens reconnus et des artisans RGE

Découvrez les avantages, installations et financements d’une pompe à chaleur
En résumé

Les différents types de pompes à chaleur peuvent s’adapter à plusieurs logements, aux conditions climatiques particulières. La bonne utilisation de l’équipement vous permet de réaliser plus de 1 000 € d’économies par an, tout en réduisant votre consommation d’énergie.

Le solaire

L’installation de panneaux solaires, ou panneaux photovoltaïques, est la solution de chauffage écologique la plus efficace. En passant à l’autoconsommation, vous produisez vous-même de l’électricité verte grâce aux rayons solaires, et vous pouvez générer d’importants revenus sur 20 ans en revendant votre production d’électricité.
En termes de chauffage écologique, le chauffe-eau solaire et le système solaire combiné vous permettent de chauffer l’eau sanitaire et votre logement grâce à l’énergie verte du soleil.

Fonctionnement des panneaux photovoltaïques

En France, la surface terrestre reçoit en continu 100 à 200 W d’énergie solaire pour chaque m². Les panneaux sont conçus pour transformer la lumière du soleil en électricité. Ils sont constitués de cellules photovoltaïques qui captent les rayons solaires, et les transforment en courant continu. Ce dernier est transformé en courant alternatif pour être redirigé vers le réseau électrique pour la revente de votre production d’électricité, ou vers votre panneau électrique pour votre consommation.

Grâce au raccordement électrique de votre logement, l’électricité produite alimente des installations comme le chauffe-eau solaire ou le système solaire combiné.

La mesure de capacité de production d’un panneau solaire est indiquée par sa puissance en kilowatts (kW). Cette dernière est déterminée par le matériau qui constitue le panneau solaire et par sa surface. En général, les installations les plus courantes font de 1,5 à 3 kW, ce qui représente une surface de 15 à 30 m2.

Découvrez les avantages, installations et financements des panneaux photovoltaïques
En résumé

Le panneau solaire est le moyen privilégié pour vous diriger vers l’autoconsommation. Sa performance dépend de quelques facteurs clés comme l’ensoleillement de votre logement et la puissance de votre installation photovoltaïque.
Ce système de production d’électricité verte reste à ce jour le plus écologique et le plus rentable sur le long terme. Car en plus de générer votre propre électricité, vous avez la possibilité de revendre une partie de votre production. En France, le revenu moyen généré par une installation photovoltaïque de 6 kWc est de 1 659 € par an.

Obtenir un devis pour l’installation de panneaux solaires

La biomasse (chauffage au bois)

De plus en plus de Françaises et de Français se tournent vers le chauffage au bois. Cette solution de chauffage écologique est l’une des plus abordables. Des installations comme la chaudière à bois ou le poêle à granulés peuvent s’installer facilement dans votre logement. En tant que combustible le moins cher du marché, et combiné aux économies d’énergie réalisées, le chauffage au bois est une solution rentable et écologique.

Et ce n’est pas un hasard si le chauffage au bois a autant le vent en poupe. Le bois est une ressource 35 % moins chère que le fioul, et sa combustion libère 10 fois moins de CO2. A la différence du gaz ou de l’électricité, le prix du bois n’a pas varié depuis 10 ans. De plus, les pellets sont fabriqués grâce aux résidus de bois des scieries françaises. C’est donc une ressource locale, naturelle et renouvelable ! La biomasse peut être utilisée pour chauffer tout un logement ainsi que l’eau chaude sanitaire grâce à des chaudières mais aussi en tant que chauffage d’appoint au moyen de poêles à bois.

La chaudière biomasse

La chaudière biomasse est un équipement de chauffage écologique et économique particulièrement pertinent lorsque l’on souhaite notamment se défaire d’un mode de chauffage au fioul quand le logement n’est pas raccordé au réseau de gaz.

Fonctionnement de la chaudière à bois

La chaudière à granulés de bois, encore appelés pellets, fonctionne globalement comme une chaudière à gaz ou fioul classique. Ici, c’est la combustion du bois sous forme de granulés qui produit de la chaleur. Cette dernière est ensuite transmise à un fluide caloporteur qui alimente le circuit de chauffage. C’est le principe de la biomasse, une combustion de matière organique végétale.
Une chaudière à bois peut donc facilement servir à la production d’eau chaude sanitaire et au chauffage de votre logement.

Quels critères pour une chaudière à bois ?

La chaudière à bûches ou à pellets permet de réduire jusqu’à 30% sur vos factures de chauffage par rapport à une chaudière classique. De plus, elle combine une technologie économique avec la ressource la moins chère du marché de l’énergie : le bois. C’est donc un chauffage peu coûteux. Pour être éligible au Coup de Pouce Chauffage et respecter les critères de réglementation thermique, nous vous recommandons de porter votre choix sur des chaudières biomasse individuelles labellisées Flamme Verte et de classe 5 normée NF EN 303.5.
Grâce à son réseau d’artisans, Enneo vous assure une installation faite par un artisan certifié RGE Qualibois ou RGE Qualibat.

Quel prix pour une chaudière à bois ou à pellets ?

Sur le marché, le prix d’une chaudière à granulés varie entre 10 000 € et 20 000 €. Mais pour favoriser l’utilisation des chaudières à bois comme chauffage éco responsable, l’Etat a mis en place des aides à la rénovation énergétique. Grâce au Coup de Pouce Chauffage, Enneo vous permet de bénéficier d’une réduction allant jusqu’à 4 000 € sur l’installation d’une chaudière à bois ou à pellets. De plus, suivant vos ressources, vous pouvez également prétendre à Ma Prime Rénov’ et bénéficier d’une aide supplémentaire allant jusqu’à 10 000€ par ménage. Par ailleurs, les économies d’énergie générées par l’utilisation d’une chaudière à bois permettent de rentabiliser votre investissement sur le long terme.

En résumé

Avec un coût très compétitif, le bois est l’une des ressources énergétiques les plus rentables du marché. Vous avez donc la possibilité de réduire votre facture énergétique de 30 % avec l’installation d’une chaudière à bois, et de faire plus de 700 € d’économies par an en utilisant un poêle à granulés en chauffage d’appoint.

Le poêle à bois

Le poêle à bois ou “appareil indépendant de chauffage au bois” est un équipement de chauffage d’appoint, destiné à chauffer une pièce mais pas l’intégralité du logement.

Fonctionnement du poêle à bois

Le poêle à bois repose sur le même système de combustion de bûches ou de pellets. A l’instar d’une cheminée, il sert de chauffage d’appoint, en complément d’un chauffage central.
Il existe plusieurs types de poêle à granulés :

  • Les modèles à convection naturelle, silencieux, utilisent le phénomène de convection naturelle pour chauffer la pièce.
  • Les équipements à convection forcée sont équipés d’un ventilateur, afin de souffler l’air réchauffé dans la pièce pour une chaleur plus homogène.

Les modèles canalisables permettent d’acheminer l’air chaud vers plusieurs pièces avec une gaine.

Quels critères pour un poêle à bois ?

En tant que chauffage d’appoint, c’est à dire combiné à un système de chauffage central (pompe à chaleur, chaudière à condensation ou à bois), l’ajout d’un poêle à bois est un moyen économique de réduire vos dépenses énergétiques. Il faut tout de même faire la distinction de rendement énergétique entre l’utilisation des bûches et des pellets comme combustible :

  • Pour les poêle utilisant des bûches de bois, le rendement énergétique est supérieur ou égal à 75%, et la concentration en monoxyde de carbone des fumées est inférieure ou égale à 0,12%.
  • Pour les poêles utilisant des granulés de bois, le rendement énergétique est supérieur ou égal à 87%, et la concentration en monoxyde de carbone des fumées est inférieure ou égale à 0,02%

Quel prix pour un poêle à bois ou à pellets ?

En tant que chauffage d’appoint visible au sein de votre logement, le prix du poêle à bois varie en fonction de sa taille ou de son design. Néanmoins, il existe des aides de l’Etat pour financer l’installation d’un poêle à moindre coût, même si ce dernier peut encore être élevé. Enneo vous aide pour l’installation de votre équipement. Résultat, vous pouvez profiter de jusqu’à 800 € d’économies grâce à la prime du Coup de Pouce Chauffage.

Comment financer votre passage au chauffage écologique ?

Pour accompagner les Françaises et les Français dans la Transition Énergétique, l’Etat a mis en place des dispositifs d’aides financières. Qu’il s’agisse de remplacement d’équipement, de chantier de rénovation énergétique ou d’isolation, ces subventions peuvent vous permettre de financer jusqu’à 100 % vos projets de chauffage écologique. Les services publics ont néanmoins mis en place des conditions d’éligibilité pour accompagner au mieux les logements en précarité énergétique.

Nos équipes vous accompagnent pour valider votre éligibilité à l’ensemble des aides publiques, et les intègrent au montant de vos travaux avec des devis à partir de 1 €.

Le Coup de Pouce Chauffage permet de remplacer une chaudière au charbon, au fioul, au gaz autre qu’à condensation, par des équipements de chauffage écologique. Il s’agit d’une prime supplémentaire proposée aux particuliers dans le cadre du dispositif des Certificats d’Economies d’Energie. Le montant de la prime est plus élevée pour les ménages les plus modestes. Dans le cas de la pompe à chaleur et de la chaudière gaz à condensation, Enneo a intégré le montant de la prime à ses devis pour proposer aux particuliers une offre tout-compris : sélection de l’artisan RGE, visite technique, fourniture de l’équipement de chauffage et pose.

Ma Prime Rénov’ est la fusion des deux aides majeures pour les travaux de rénovation énergétique : le Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE) et les aides de L’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH). Elle est cumulable avec le Coup de Pouce Chauffage et s’adresse aux ménages les plus modestes dans le cadre de la lutte contre la précarité énergétique.

L’Éco-Prêt à Taux Zéro permet de financer le reste à charge de vos travaux d’efficacité énergétique.

Appelez-nous

0 801 90 77 74 Appel gratuit lun-ven 9h18h

Être rappelé.e par un conseiller

Être recontacté