Ce jeudi 16 septembre 2021, le premier ministre Jean Castex a annoncé la hausse du budget alloué à Ma Prime Rénov’. Initialement évoqué lors de l’annonce du plan France Relance, le budget dispose désormais d’une nouvelle enveloppe de 2 milliards d’euros pour 2022. Cette hausse devrait permettre au plus grand nombre de particuliers d’effectuer des travaux de rénovation énergétique. Une hausse bienvenue étant donnée la disparition prochaine des aides Coup de Pouce, le 30 novembre 2021.

Un nouveau budget pour d'avantage de dossiers déposés à l'ANAH

Cette hausse budgétaire s’accompagne d’une volonté d’effectuer plus de chantiers. Ainsi, Jean Castex a fixé comme nouvel objectif de traiter 800 000 dossiers Ma Prime Rénov’ d’ici la fin de 2021. En 2020, c’était un total de 192 000 dossiers qui avaient été traités par l’ANAH.

Actuellement, ce sont déjà 500 000 dossiers déposés cette année. Ce chiffre symbolise 500 000 chantiers de rénovation énergétique, isolation et changement de chauffage confondu. Pour rappel, le gouvernement souhaite rénover l’ensemble des bâtiments d’ici 2040.

Initialement, les 2 milliards d’euros alloués au budget de la rénovation énergétique via Ma Prime Rénov’ devaient s’étaler sur 2 ans. Devant la croissance du nombre de dossiers, le budget a donc été multiplié par 2.

Rénover les passoires thermiques en France

Annoncé au mois de juillet par le ministre de l’économie Bruno Lemaire, ce renouvellement de budget s’inscrit dans le plan de relance. Au global, ce sont 30 milliards d’euros qui sont consacrés à la transition énergétique.

Cette augmentation vise à résoudre les conditions de plus de 11 millions de logements encore mal isolés. Parmi ceux-ci, 4,4 millions sont considérés comme des passoires thermiques. Ce terme désigne des bâtiments tout à fait perméables, qui sont soumis à des variations de températures importantes. Outre l’inconfort évident et l’insalubrité relative à un tel environnement, ce sont également des dépenses énergétiques inutiles.

En plus de ce nouveau budget Ma Prime Rénov’, le Chèque Energie va connaître quelques changements. Cette aide réservée uniquement à 5,8 millions de ménages aux revenus modestes et très modestes disposera d’un nouveau montant de 100 € supplémentaires. Cette augmentation leur permettra de payer leur facture face à la hausse des tarifs du gaz et de l’électricité. Le chèque sera désormais versé automatiquement et ne pourra être utilisé que pour payer les factures d’énergie.