Star des équipements de chauffage il y a  plusieurs années, la chaudière fioul est encore présente chez plus de 3 millions de ménages français. Ce type de chauffage central est alimenté, comme son nom l’indique, par le fioulmazout ou fuel en anglais. Ce combustible dérivé du pétrole est aujourd’hui de moins en moins utilisé. La France a même décidé d’interdire l’utilisation des chaudières au fioul domestique à compter de  2022 pour les logements neufs ainsi que le remplacement de chaudières fioul obsolètes par des équipements du même type.

Dans la même lancée, le gouvernement souhaite remplacer 1 million de chaudières fioul d’ici 2023. Et pour cause, considérée comme une énergie fossile, le fioul domestique est une énergie polluante pour plusieurs raisons : l’extraction du pétrole dont elle est issue est nocive pour l’environnement, la combustion du fioul domestique rejette des fumées toxiques et son rendement est aujourd’hui nettement inférieur à celui des chaudières THPE ou des pompes à chaleur.

Toutes ces raisons ont naturellement poussé les constructeurs à produire des systèmes de chauffage écologique plus performants et plus rentables. L’Etat a même décidé de prendre en charge le financement des travaux de remplacement des chaudières fioul en proposant des aides financières allouées aux ménages qui en font la demande.

Mais pourquoi changer de système de chauffage ? Par quels équipements le remplacer ? Quelles sont les aides disponibles pour financer les travaux ? Comment faire pour remplacer une chaudière fioul ? Suivez le guide !

Comment fonctionne une chaudière fioul ?

Comme la plupart des chaudières, la chaudière au fioul domestique utilise 2 types d’énergie pour fonctionner : l’électricité pour la mise en service et le fonctionnement régulier, et la combustion du fioul domestique pour la production de chaleur. Cette chaleur est ensuite acheminée au sein du domicile par un système de chauffage qui alimente des radiateurs répartis dans différentes pièces. Pour permettre l’alimentation continue de la chaudière en carburant, il est nécessaire d’installer une cuve à fioul à proximité de la chaudière, à l’intérieur ou à l’extérieur du domicile. Cette cuve est remplie une à plusieurs fois par an selon sa taille et les besoins en chauffage. Reliée à la chaudière, la cuve permet un approvisionnement régulier en fioul.

Les différents types de chaudières fioul

Comme la plupart des équipements de chauffage central, la chaudière au fioul se décline sous plusieurs formes. Ces différentes spécificités permettent de s’adapter à la fois aux besoins en chauffage du foyer, mais également à sa disposition.

La chaudière fioul classique

C’est le modèle de chaudière au fioul le plus répandu, malgré une importante chute de popularité ces dernières années. Son fonctionnement est simple. La chaudière brûle le fioul amené par la cuve afin de chauffer l’eau du réseau de chauffage. La combustion du fioul se fait dans une chambre de combustion. L’eau chauffée est ensuite véhiculée dans le système de chauffage par une pompe. La chaudière à fioul classique permet donc à la fois la production de chaleur et d’eau chaude sanitaire. En général, les chaudières fioul classiques peuvent chauffer l’eau jusqu’à 90 °C. Son espérance de vie est de 15 ans et l’entretien de la cuve doit avoir lieu tous les 10 ans.

Pour permettre au plus grand nombre de ménages de profiter d’un équipement de chauffage performant et bon marché, la chaudière fioul classique s’est largement développée en France. Cependant, son utilisation présente de nombreux inconvénients qui ont aujourd’hui limité son utilisation au profit d’équipements de chauffage plus modernes et plus écologiques. Au-delà de la dimension écologique, le déclin de la chaudière au fioul est également dû à des raisons économiques. En effet, le prix du fioul connaissait en 2018 une hausse de 20 % lors des 10 dernières années. En moyenne, les foyers équipés de chaudière fioul consomment 2 000 litres de fioul par an, ce qui représente une facture d’énergie d’environ 1 800 €. Enfin, l’abandon progressif des chaudières fioul vient également de leurs émanations nocives. La combustion du fioul peut entraîner des mauvaises odeurs pouvant être toxiques.

La chaudière fioul basse température

Basé sur le même fonctionnement qu’une chaudière au fioul classique, la chaudière fioul basse température est un système de nouvelle génération. Elle permet notamment de s’adapter à la température extérieure, alors que le modèle classique produit une chaleur élevée constante. Le système à basse température permet de consommer moins de fioul et donc de faire des économies d’énergie (12 à 15 % par rapport aux anciens appareils). En moyenne, les chaudières fioul basse température délivrent une eau à 50 °C, ce qui implique l’installation de radiateurs basse température, adaptés à cette température.

Au même titre que les chaudières fioul classiques, le modèle à basse température est progressivement abandonné au profit d’équipements encore plus performants. Leur utilisation reste à la fois polluante, onéreuse et peu rentable en termes de confort de chauffe.

La chaudière fioul à condensation

C’est sur ce nouveau modèle que sont basées les chaudière à condensation THPE de nouvelle génération. Le fonctionnement comporte quelques avantages par rapport aux chaudières fioul classiques et aux chaudières fioul basse température. La technologie à condensation permet d’utiliser la totalité du pouvoir chauffant du combustible, aussi appelée chaleur résiduelle. Le principe est simple : la combustion du fioul génère de la chaleur. Cette combustion génère des fumées qui, en refroidissant, créent de la condensation. Les calories présentes dans la condensation servent à préchauffer l’eau du système de chauffe sans utiliser davantage de fioul.

Si l’avancée technologique de la chaudière fioul à condensation est indéniable par rapport à ses homologues classiques et à basse température, elle n’en demeure pas moins peu rentable et polluante. Malgré une économie d’énergie importante face à la chaudière fioul classique (15 à 30 %), une chaudière fioul à condensation coûte entre 3 000 et 5 000 €. Elle prend également plus de place et son installation suppose un raccordement au système d’évacuation des eaux usées pour évacuer l’eau des condensations.

Quel équipement choisir pour remplacer une chaudière fioul ?

Nous l’avons vu plus haut, les différents types de chaudière fioul présentent plus d’inconvénients que d’avantages. Entre enjeux écologiques, économiques et sanitaires, l’abandon progressif de ces équipements permet l’utilisation de systèmes de chauffage central plus écologiques et plus performants. Les technologies employées pour réduire les dépenses énergétiques tout en améliorant le confort intérieur sont en perpétuelle évolution. Cette recherche a permis notamment d’abandonner la dépendance des équipements aux énergies fossiles comme le fioul, le gaz ou le charbon. Aujourd’hui, une pompe à chaleur ou une chaudière biomasse permettent de faire des économies d’énergies importantes, sur le long terme et de manière écologique et saine.

Remplacer une chaudière fioul par une pompe à chaleur

La pompe à chaleur est sûrement l’équipement thermique le plus en vogue depuis quelques années. Son fonctionnement repose sur la conversion des calories extérieures en chaleur ou en air froid. Selon le modèle, les capteurs peuvent utiliser les calories de l’air ou de la terre. L’installation de la PAC permet à la fois la production de chaleur, d’eau chaude sanitaire et de climatisation selon le modèle installé.  On trouve ainsi différents types de pompes à chaleur :  

  • La pompe à chaleur air-eau pour la production de chaleur et d’eau chaude sanitaire.
  • La pompe à chaleur air-air pour la production de chaleur et de climatisation.
  • La pompe à chaleur géothermique qui produit à la fois de la chaleur et de l’eau chaude sanitaire. Ses capteurs puise l’énergie terrestre.

La pompe à chaleur nécessite une alimentation électrique pour fonctionner et s’affranchit ainsi des énergies fossiles. Une PAC est garantie en moyenne 17 ans et nécessite un entretien annuel pour fonctionner à plein rendement.  Finalement, ce sont des économies d’énergie pendant plus de 15 ans, pour un confort de chauffe inégalé. Remplacer une chaudière fioul par une pompe à chaleur se fait simplement car le raccordement peut s’opérer sur le même réseau.

Remplacer une chaudière fioul par une chaudière gaz à très haute performance énergétique

Si un raccordement au gaz est possible dans votre domicile, il peut être intéressant de vous tourner vers une chaudière gaz à Très Haute Performance Energétique (THPE).

Ces chaudières gaz de dernière génération permettent sont de plus en plus présente dans les foyers français. Leur utilisation permet de faire près de 30 % d’économie sur les factures d’énergie tout en procurant une chaleur uniforme et régulière.

L’installation d’une chaudière gaz THPE ne prend pas plus d’une journée et son format peut facilement s’intégrer sur le mur d’une cuisine ou d’une salle de bain.

A la fois utilisée pour la production de chaleur et d’eau chaude sanitaire, la chaudière THPE repose sur le principe de condensation qui permet de récupérer les calories contenues dans les fumées issues des combustions de gaz. La consommation d’énergie est donc optimisée pour un rendement optimal.

Remplacer une chaudière fioul par une chaudière biomasse

A la fois écologiques et très performantes, les chaudières biomasse sont des alternatives très intéressantes au chauffage au fioul.

Si un espace dans votre domicile le permet, l’installation d’une chaudière à bois ou à granulés vous assure un confort de chauffe optimal et des économies d’énergie pendant 10 à 15 ans.

Remplacer le fioul par la biomasse permet d’alimenter votre équipement de chauffage central par un combustible issu d’une filière écologique.

En effet, qu’il s’agisse de bûches ou de granulés, la biomasse est un énergie renouvelable qui contribue à l’entretien des forêts. Les pellets et les granulés sont faits de chutes de bois recyclées.

Choisir le chauffage au bois, c’est également profiter de l’énergie la moins chère du marché, environ 40 € / MWh, avec un prix stable depuis 10 ans.

Comment remplacer votre chaudière fioul ?

Les travaux de remplacement des chaudières à fioul nécessitent l’intervention de professionnels qualifiés. Ces artisans RGE (Reconnus Garants de l’Environnement) sont formés et certifiés pour intervenir lors des chantiers. Leur intervention est d’ailleurs une des conditions pour bénéficier des nombreuses aides financières proposées par l’Etat. Celles-ci permettent de financer une importante partie des travaux de changement de chauffage. La mise en place de ces aides vise notamment à accélérer le déploiement des énergies renouvelables et le remplacement d’1 million de chaudières fioul d’ici 2023.

Des artisans pour changer votre chaudière fioul

Profiter de l’expertise d’artisans RGE pour remplacer votre chaudière fioul est la meilleure garantie de faire des travaux dans les règles de l’art. Mais encore faut-il trouver les bons artisans pour mener à bien les chantiers. D’autant que de nombreuses entreprises ont profité des aides de l’Etat pour mettre sur pied des offres frauduleuses et du démarchage abusif. Il faut vous orienter vers des entreprises RGE, avec des certifications à jour. C’est le cas des professionnels présents sur la liste des signataires de la Charte Engagé pour Faire et du Coup de Pouce Chauffage.

Ces entreprises doivent proposer à minima les prestations suivantes :

  • Proposer les services d’artisans locaux agréés RGE.
  • Auditer la faisabilité de vos travaux lors d’une visite technique gratuite
  • Émettre un devis uniquement après la réalisation de cette visite technique et ne pas exiger d’avance de frais avant installation.
  • Installer des équipements conformes aux normes et aux critères de performance énergétique requis par le Ministère de la Transition Écologique dans le cadre du dispositif des CEE et du Coup de Pouce Chauffage.

 

Des aides financières pour changer votre chaudière fioul

Désormais ouvertes au plus grand nombre, les aides financières disponibles pour le changement de chaudière au fioul permettent de financer une grande partie des travaux. Historiquement, ces primes pour le changement de chaudière sont apparues dans le cadre du dispositif des Certificats d’Economie d’Energie (CEE). Aujourd’hui, de nombreuses aides sont disponibles, et peuvent être cumulées pour permettre à tous les ménages de bénéficier d’un équipement de chauffage sain, écologique et économe.

Le remplacement d’une chaudière fioul par une pompe à chaleur ou une chaudière biomasse sont éligibles à ces aides, ainsi que la dépose de la cuve à fioul. Voici quelques exemples d’aides financières :

  • Ma Prime Renov’ : 
    • Jusqu’à 10 000 € pour une chaudière biomasse
    • Jusqu’à 4 000 € pour une pompe à chaleur
    • Jusqu’à 1 200 € pour la dépose de la cuve à fioul
  • La prime Coup de Pouce Chauffage : 
    • Jusqu’à 4 000 € pour une chaudière biomasse
    • Jusqu’à 4 000 € pour une pompe à chaleur
  • L’Éco prêt à Taux Zéro
  • La TVA à taux réduit 

Certaines de ces aides sont soumises à des conditions d’éligibilité liées notamment aux plafonds de ressources. De plus, pour en bénéficier, les travaux doivent être effectués par des artisans RGE dans leur domaine.

Enneo, votre partenaire pour changer votre chaudière fioul

Avec l’offre Chaudière Solidaire, Enneo salue la volonté des Pouvoirs Publics de rénover le parc de chaudières en France et s’engage pour mettre fin au fioul, tout en garantissant le confort des ménages. L’entreprise a été reconnue structure délégataire dans le cadre du dispositif des CEE, signataire de la Charte Coup de Pouce Chauffage et Mandataire de l’Anah pour le versement et la gestion des dossiers Ma Prime Rénov’. À ce titre Enneo est habilitée à accompagner les particuliers dans leur projet de remplacement de chaudière fioul. Grâce à Enneo, les ménages bénéficient ainsi de primes financières prenant en charge jusqu’à 90% du montant des travaux. De plus, grâce à son réseau d’Artisans Solidaires, Enneo garantit la pose du nouveau système de chauffage par un professionnel certifié.