Isoler les combles d’un logement est primordial pour réduire les pertes de chaleur et faire des économies d’énergie. Pour y parvenir, vous pouvez opter pour l’isolation intérieure par les combles, ou l’isolation extérieure ou sarking par le toit. Cela est particulièrement pertinent lorsque les combles sont dits “aménageables” et que l’on ne peut procéder à leur isolation par soufflage. Ces techniques prennent en compte plusieurs étapes dont l’installation d’un pare-vapeur, nécessaire pour assurer la durabilité de l’isolant choisi. Pour vous aider à comprendre l’utilité de cette étape et décrypter votre devis d’isolation de toiture, Isolation Solidaire vous propose un contenu complet sur le pare-vapeur, son utilisation et ses avantages.

Qu’est-ce qu’un pare-vapeur ?

Le pare-vapeur est une couche de protection placée au niveau du toit lors de travaux d’isolation extérieure, grâce au sarking par exemple, ou d’isolation de combles. Son rôle est d’empêcher les émanations de vapeur de l’intérieur de la maison pour éviter de détériorer l’isolant mis en place. Le pare-vapeur se pose entre le panneau rigide de support de toiture et la >couche d’isolant. Selon les fournisseurs et le type d’équipement sélectionné par les artisans RGE qui s’occuperont de votre chantier, le pare-vapeur peut être intégré directement au matériau isolant.

Pare-vapeur et frein-vapeur quelle différence ?

A première vue, pare-vapeur et b>frein-vapeur sont similaires voire semblables. Et bien non ! Pour comprendre la différence, un peu de sémantique. Parer signifie bloquer, défendre, protéger. Cela veut dire qu’un pare-vapeur empêche la progression de la vapeur d’eau. Freiner signifie ralentir la progression. Un frein-vapeur ne prémunit donc pas l’isolant de rentrer en contact avec la vapeur, cela se fait juste plus lentement. Cependant cette dernière notion existe bel et bien. Mais pourquoi ? Le langage se construisant parfois autour de certains abus, le terme frein-vapeur est aujourd’hui apparenté à un pare-vapeur dont la valeur SD, c’est à dire sa capacité bloquante, est faible. Donc si on vous parle de frein-vapeur, mettez les choses au clair pour être sûr d’avoir le bon équipement !

Pourquoi installer un pare-vapeur pour l’isolation des combles ?

On installe un pare vapeur pour permettre au système d’isolation de combles par l’extérieur de durer dans le temps. Il a pour vocation d’empêcher la détérioration des matériaux isolant entre les combles et le toit. Oui, mais comment ? Lorsque les combles sont isolés, la chaleur ne s’échappe plus par le toit et reste donc sous les combles. Cette masse d’air chaud est souvent constituée de vapeur d’eau qui peut stagner sous votre toit, se condenser et se transformer en humidité. L’humidité peut alors s’infiltrer dans l’isolant et le détériorer au fil des années. Le pare-vapeur offre donc une protection durable en empêchant la vapeur d’eau de se loger dans l’isolant de votre toiture.

Les différents types de pare-vapeur

Si vous avez déjà effectué des travaux d’isolation, vous savez que l’efficacité de l’installation prend en compte non seulement la performance de l’isolant> mais également la qualité de la pose. L’isolation des combles par l’extérieur ou par l’intérieur fait partie des travaux importants pour un logement sain et confortable. Il faut donc prendre en compte certains points d’attention et s’entourer de  professionnels qualifiés et compétents.

Comment bien choisir ?

Il faut que le pare-vapeur choisi ait une valeur SD suffisante. Cet indicateur exprime la capacité du pare-vapeur à laisser passer la vapeur d’eau. Plus le coefficient SD est élevé, plus le matériau est efficace. Les variations de coefficient SD permettent de l’adapter à la zone climatique et aux intempéries. Vous pouvez opter pour l’installation d’un matériau isolant déjà équipé d’un pare-vapeur ou bien choisir la pose d’un pare-vapeur séparé. Dans le premier cas, les panneaux isolants mis en place sur votre toit sont munis d’une couche d’aluminium ou d’une surface imperméable empêchant l’humidité de passer. Dans le second cas, il vous faut choisir un pare-vapeur adapté à l’isolant choisi et à votre budget.

Quels sont les différents types de pare-vapeur ?

Pour répondre au climat de votre région et aux spécificités de votre logement et votre toiture, les pares-vapeur existent sous différentes formes :

Quelles sont ses autres fonctions ?

Au-delà d’assurer une isolation pérenne en protégeant l’isolant et de permettre un confort thermique optimal, le pare-vapeur occupe également une fonction de pare-vent. En effet, la couche de pare-vapeur empêche les courants d’air de venir s’immiscer dans vos combles et ainsi refroidir votre logement. Et inversement, il faut également empêcher l’air chaud et froid de s’échapper du toit pour éviter de trop forcer sur le chauffage et la climatisation. Finalement, c’est un complément d’isolation en plus de protéger l’isolant de vos combles ou de votre toiture !

CLASSEMENT

Comment installer un pare-vapeur ?

L’efficacité du pare-vapeur dépend à la fois du matériel choisi mais également de la façon dont il a été posé. Son installation est aussi importante que le coefficient SD. Le pare-vapeur doit être convenablement installé pour éviter les trous ou les espaces libres. Il doit également être parfaitement jointoyé en périphérie du toit et sur les différentes bandes (en cas de pare-vapeur membrane). Pour ce faire, il convient d’utiliser des matières dédiées comme :