Le poêle à bois, qu’il soit à bûches ou à granulés, est un chauffage d’appoint performant, économique et écologique. Ce système de chauffage est différent des autres chauffages comme les pompes à chaleur ou les chaudières. Il est indépendant. La combustion du bois s’effectue dans un foyer fermé diffusant la chaleur dans les matériaux conducteurs du poêle pour la répandre dans la pièce. Fonctionnement, installation, rendement, combustibles, type de poêle : retrouvez tout ce qu’il y a à savoir sur ce chauffage performant.

Fonctionnement du chauffage au poêle à bois

Le principe de fonctionnement du chauffage au poêle à bois est assez simple : grâce à la combustion d’un bois sec de qualité dans son foyer fermé, activée par de l’air froid qui passe par les aérations prévues, la chaleur se diffuse par rayonnement et par convection.

La fumée est évacuée avec un tubage relié à l’extérieur de l’habitation, par le mur ou par le toit. Le poêle à bois est aussi un système de chauffage thermique très esthétique. Son design donne du cachet à votre logement.

Les différents combustibles pour poêles : bois

Découvrez les différents combustibles pour poêles. Ils sont essentiellement issus du bois. Le poêle à charbon et à bois peut recevoir principalement du bois et des dérivés de cette énergie renouvelable :

À noter : Il est fortement déconseillé de brûler du bois traité. La fumée qui s’en dégage contient des particules très nocives. Évitez donc de mettre au feu des vieux meubles ou du bois aggloméré.

Les énergies fossiles : des combustibles liquides

Ces combustibles sont d’origine fossile, ils polluent l’environnement. De plus, ils sont plus onéreux que le bois. Leur utilisation est de plus en plus décriée par les experts de l’énergie et les constructeurs.

Vous trouvez :

 Différents combustibles pour le poêle à bois

Quel appareil choisir pour chauffer son habitation ?

Vous avez l’embarras du choix pour équiper votre demeure. Le poêle est un chauffage d’appoint très plaisant et rentable rapidement. Cependant, pour chauffer en continu une maison dans sa totalité, munissez-vous en complément d’une pompe à chaleur ou d’une chaudière biomasse reliée au chauffage central. De plus, vous avez l’opportunité de faire encore plus d’économies d’énergie en la reliant au ballon d’eau chaude. Ces chaudières à bois nécessitent d’être installées dans un local. Elles fonctionnent avec des bûches de bois ou des granulés. Elles sont aussi éligibles aux aides de l’État.

Les différents types de poêle

Découvrez les différents poêles qui existent selon le combustible utilisé.

Le poêle à bûche : l’incontournable

Le poêle à bûche est très plébiscité pour plusieurs raisons : il est économique, il rejette peu de particules polluantes. Son installation est encouragée par l’État qui octroie des aides très intéressantes à l’instar de MaPrimeRénov. Vous n’avez qu’à faire brûler des bûches de bois pour obtenir rapidement une douce chaleur. La circulation de l’air qui pénètre le foyer par un système astucieux d’aération optimise son rendement. Les différents modèles rivalisent de design et de modernité pour embellir votre intérieur.

Le poêle à granulés ou à pellets : automatique et pratique

Le poêle à granulés aussi appelé poêle à pellets offre le confort d’être automatique. Autonome jusqu’à 24 h, il se déclenche à l’heure que vous programmez. Il suffit de charger à l’avance son réservoir avec des granulés qui sont des sciures de bois compactées. Son rendement est le plus efficace du marché. De plus, vous choisissez la température que vous souhaitez et la combustion des pellets est automatisée.

Le poêle à double combustion

L’avantage du poêle à combustion, c’est qu’il possède 2 arrivées d’air par lesquelles il injecte les gaz provenant de la première combustion dans le poêle. C’est utile pour que l’oxygène présent soit employé à la seconde combustion. Cela signifie que la combustion est totale et que les particules fines ne polluent pas l’environnement.

Le poêle turbo

Comme son nom l’indique, ce poêle possède un système qui augmente son rendement. Au lieu d’avoir un unique tube de tirage, il en a 2. La combustion est aussi totale, car l’air va directement au cœur du foyer pour attiser les flammes et le bois se consume plus vite. Lorsque le poêle est assez chaud, vous avez la possibilité de réduire ce tirage.

Le poêle hydro

Ces poêles ont la particularité de produire de l’eau chaude sanitaire. En effet, un circuit d’eau chaude qui alimente les radiateurs et un ballon tampon est adapté à ce système de chauffage thermique. Ce qui lui vaut d’être aussi dénommé le poêle bouilleur.

Le poêle de masse

Ce poêle de masse, aussi appelé poêle à inertie ou à accumulation est composé d’un matériau qui vaut son pesant de chaleur à son installation. Il peut être composé de roche volcanique, de brique réfractaire et de faïence. Néanmoins, son rendement est excellent : il emmagasine la chaleur au sein d’un matériau réfractaire conséquent. Il la restitue ainsi sur du long terme.

Exemple de poêle à bûches

Comment installer un poêle à bois ?

Pour installer un chauffage au poêle à bois, faites appel à un professionnel RGE, Reconnu Garant de l’Environnement. Cet expert est certifié pour poser un système de chauffage écologique en toute sécurité. Il vous conseille pour l’installation du poêle à bois et prend en considération les critères suivants :

Le rendement des différents types de poêle

Le rendement d’un poêle, c’est le rapport entre son pouvoir calorifique et l’énergie consommée. Le résultat s’exprime en pourcentage et, plus il est important, plus le poêle est économique, car il produit de la chaleur en brûlant moins de combustible. Aujourd’hui, on parle de poêle nouvelle génération, car leur technologie a évolué et qu’un poêle Flamme Verte 5* a un rendement de plus de 70 % alors qu’il était de 50 % il y a une vingtaine d’années.

Les poêles à granulés de bois atteignent des rendements supérieurs : 85 à 93 %. Les différents types de poêles actuels ont largement contribué à l’augmentation du rendement moyen. Cela est dû à certaines innovations comme la double combustion, l’étanchéité de l’appareil de chauffage, le contrôle de l’arrivée de l’air et un audit adéquat de la pièce où il est posé.

Type de poêle Rendement Autonomie
Poêle à bûches 60 à 80 % Plusieurs heures
Poêle à granulés >80 % De 60 à 72 heures
Poêle de masse à bûches 60 à 80 % De 12 à 24 heures
Poêle de masse à pellets 80 à 93% De 12 à 24 heures

Un rendement optimisé signifie que le bois brûle plus lentement. Par conséquent, les émissions de monoxyde de carbone et de particules fines diminuent. Enfin, le rendement du poêle que vous comptez acquérir détermine les primes auxquelles vous pouvez prétendre. En effet, pour être éligible aux aides de l’État, un poêle doit porter le label Flamme Verte 5 étoiles au minimum en plus d’être installé par un chauffagiste RGE.

Pourquoi se chauffer au poêle à bois ?

Le système thermique de chauffage au bois possède de nombreux atouts :

Avantages des poêles à bois

Acheter un poêle à bois est avantageux. En effet, l’Etat encourage cette acquisition en versant des aides financières relatives à certaines conditions inhérentes aux revenus et au logement.

Une éligibilité aux aides financières

Pour être éligible aux aides à la rénovation énergétique de l’État, vous devez choisir un poêle dont le rendement est supérieur à 70 %. S’il détient le label Flamme Verte 7 étoiles, c’est parfait. Cela signifie que ce système de chauffage thermique dégage peu de particules fines polluantes. La condition suivante est de faire installer votre chauffage par un artisan RGE. Ce dernier est qualifié pour vous conseiller et installer votre poêle en toute sécurité. C’est-ce qu’on appelle l’éco-conditionnalité.

Les différentes aides auxquelles vous pouvez prétendre sont :

Une énergie renouvelable et bon marché

Le bois est une source d’énergie inépuisable et très bon marché. Le prix de ce combustible reste stable depuis plus de 10 ans. Il ne connaît pas les fluctuations de prix des énergies fossiles. Ces dernières sont soumises aux crises géopolitiques, d’où ces changements de coûts. L’acquisition d’un poêle à bois ou à pellets reste peu onéreuse. Il est très vite rentabilisé.

La forêt française couvre plus d’un quart du territoire selon les chiffres du ministère de l’Environnement. Cet appareil d’appoint englobe à hauteur de 60 % vos besoins de chauffage. Votre investissement est donc amorti en moins de 4 ans, en comparaison avec les placements induits par l’utilisation de systèmes qui ont recours aux énergies fossiles.

A retenir pour l’achat de votre poêle

Le poêle est un chauffage d’appoint très économique. Si vous faites installer un poêle à granulés ou un poêle à bois labellisé Flamme Verte 7 étoiles, l’État vous verse des aides pour le financer. Découvrez les joies d’une soirée d’hiver auprès du feu et de la chaleur délivrée par un bel objet design et fonctionnel. Faites votre choix et contactez nos professionnels pour en discuter.