Système de chauffage de plus en plus prisé par les particuliers et les professionnels, la pompe à chaleur a de nombreux avantages. Economies d’énergie, confort optimal, double ou triple fonction, aides financières, réduction des émissions polluantes… A ces atouts s’ajoutent quelques points d’attention à anticiper pour profiter au maximum du fonctionnement de la PAC. Parmi ceux-ci, on trouve notamment un prix et un bruit qui peuvent être élevés. Pour vous permettre de faire la part des choses, voici un guide qui décrypte les avantages et les inconvénients du chauffage à la pompe à chaleur.

Qu'est-ce qu'une pompe à chaleur ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, rappelons ce qu’est une pompe à chaleur et quel est son fonctionnement. La PAC est un équipement de chauffage central de nouvelle génération à très haute performance énergétique. Selon le type de pompe à chaleur choisi, plusieurs utilisations s’offrent à vous :

Ces modèles reposent sur 3 types de technologies qui reposent elles-mêmes sur un système commun : la conversion des calories extérieures en énergie.

On trouve donc :

Les avantages de la pompe à chaleur comme équipement de chauffage

Il faut savoir que la pompe à chaleur présente plus d’avantages que d’inconvénients. Son utilisation permet de répondre à tous les besoins en chauffage du logement tout en réduisant les coûts et en limitant la consommation d’énergie. Dès son installation, ce sont des économies d’énergie immédiates et un confort de chauffage nettement supérieur à des systèmes de chauffage d’ancienne génération comme les chaudières au fioul ou à gaz.

Un confort idéal

Peu importe le modèle, la PAC offre un confort de chauffe plus régulier et mieux réparti. Que ce soit la production d’eau chaude sanitaire, de climatisation ou de chauffage, les différents modèles de pompes à chaleur s’adaptent à tous les besoins en chauffage.

Un équipement écologique et économique

Grâce au système de conversion des calories, la pompe à chaleur permet de s’affranchir complètement de l’utilisation des énergies fossiles comme le fioul, le charbon ou le gaz. Son fonctionnement ne requiert qu’une petite quantité d’électricité. De plus sa production d’énergie est nettement supérieure à sa consommation, ce qui donne un très haut rendement énergétique. On estime en moyenne que la pompe à chaleur permet de réduire la facture de chauffage jusqu’à 60%.

Des aides financières pour l’installation de la pompe à chaleur

Pour accompagner les ménages dans la transition écologique de leur habitat, l’Etat et les instances publiques comme l’ANAH ont mis en place des aides financières pour l’installation de la pompe à chaleur. Ces dernières permettent, selon les ressources des ménages qui en font la demande, de financer l’installation d’une PAC jusqu’à 90 %. Elles sont cumulables et disponibles pour toutes et tous.

Une installation prise en charge par des artisans RGE

La pompe à chaleur doit être impérativement installée par des artisans RGE. Au-delà des raisons évidentes d’expertise, de connaissance et de savoir-faire en plomberie et en appareil de chauffage, c’est aussi la raison sine qua non pour bénéficier des aides financières. C’est ce qu’on appelle le principe d’éco-conditionnalité.

Une mise en route automatique et un pilotage à distance

Avec les nouvelles avancées en matière de domotique, le chauffage ou la climatisation de la pompe à chaleur peut être monitoré à distance. Reliée à un thermostat, la PAC se met en route dès que les températures chutent ou augmentent pour maintenir un confort thermique idéal en toutes saisons. Il existe aussi des applications qui permettent d’éteindre, augmenter ou réduire le chauffage, reliées directement à votre pompe à chaleur. Ce fonctionnement permet également d’adapter la facture à votre consommation en énergie réelle.

Les inconvénients de la pompe à chaleur comme système de chauffage

Si la PAC présente de nombreux avantages, elle n’est pas parfaite pour autant. Même si son installation et son utilisation sont largement plébiscitées par de nombreuses personnes, quelques points d’attention sont nécessaires pour que la pompe à chaleur offre tout son potentiel. Heureusement, ces derniers ne sont pas nombreux et souvent communs à d’autres systèmes de chauffage.

Le choix de la pompe à chaleur est primordial, car si l’équipement s’adapte à de nombreux logements, chaque type de PAC répond à des besoins spécifiques.

Un environnement à prendre en compte pour le chauffage de la pompe à chaleur

Selon le type de pompe à chaleur choisi, l’environnement de votre logement va jouer sur son fonctionnement. Par exemple, dans le cas d’une installation hydrothermique, il faut un accès à une nappe phréatique pour relier les sondes à l’unité extérieure et au système de chauffage. Dans le cas d’une installation géothermique, la qualité de de la terre est déterminante et il faut disposer d’une profondeur suffisante et anticiper la présence de canalisations.

Un système peu adapté aux régions très froides

La température extérieure est primordiale pour le fonctionnement d’une pompe à chaleur. Il faut savoir qu’en dessous de -10°C, une pompe à chaleur aérothermique peut s’arrêter complètement. Et son COP (coefficient de performance) baisse en dessous, de 0°C. Les systèmes géothermiques et hydrothermiques offrent une plus grande résistance au froid, mais cette limite ne va pas au-delà de -20°C.

Un équipement bruyant

Ce paramètre est source de nombreux freins. Il est vrai que la pompe à chaleur est plus bruyante que la plupart des systèmes de chauffage de nouvelle génération comme la chaudière gaz à condensation ou la chaudière biomasse. Il faut donc prendre en considération le lieux d’installation de l’unité extérieure :

Sachez cependant, que les modèles actuels présentent de moins en moins de nuisances sonores. Il est également possible d’anticiper cet enjeux en vérifiant la quantité de décibels de l’équipement.

Un prix élevé

En raison d’une technologie et d’une composition de pointe, les prix des pompes à chaleur sont souvent élevés :

Heureusement, les aides de l’Etat permettent de financer partiellement l’installation, l’achat et la dépose de l’ancien équipement de chauffage.