Une panne de chaudière peut provoquer bien des désagréments : manque de chauffage, coupure d’eau chaude sanitaire, fuites de gaz ou autre élément combustible… En plus de plusieurs problèmes de confort, votre sécurité peut également être en danger avec une chaudière en panne ou défectueuse. Même si les chaudières à gaz à condensation ou les pompes à chaleur sont de plus en plus fiables et sécurisées aujourd’hui, une panne ou un dysfonctionnement peut arriver, même sur les modèles les plus récents de chaudière.

Dans ce cas, il existe plusieurs solutions pour redémarrer votre équipement de chauffage, changer une pièce défectueuse ou faire appel au bon spécialiste.

Les chaudières de nouvelle génération disposent de protocoles d’arrêt automatique en cas de risque. A l’inverse, les anciens équipements comme les chaudières au fioul ou à charbon peuvent être plus compliqués à réparer. D’autant que les pièces de rechange se font de plus en plus rares étant donnée la disparition progressive des ces équipements de chauffage polluants.

Aujourd’hui les chaudières à gaz dites à Très Haute Performance Énergétique ou les pompes à chaleur installées lors des travaux de rénovation énergétique sont plus faciles à réparer ou à dépanner.

Et selon la panne de chaudière, vous pouvez intervenir vous-même sur l’équipement ou choisir de faire appel aux services d’un chauffagiste RGE. Dans les 2 cas, Enneo vous donne quelques conseils et astuces pour gérer la panne de votre chaudière en toute sérénité et sécurité.

Comment reconnaître une panne de chaudière ?

Selon les types d’équipements, les pannes de chaudière peuvent être liées à différentes raisons. Il peut arriver qu’une panne ne soit pas identifiée tout de suite, provoquant une utilisation de la chaudière dans de mauvaises conditions. Parfois, il faut même plusieurs semaines ou plusieurs mois pour réaliser qu’une chaudière est défectueuse. Cela arrive notamment après de nombreuses années d’utilisation ou si l’entretien de la chaudière n’est pas fait rigoureusement. Généralement, les chaudières gaz, classiques ou à condensation, sont conçues pour émettre plusieurs signes qui indiquent leur panne.

Néanmoins, selon les types de chaudières, les alertes de panne ne sont pas toujours visibles, surtout sur les anciens modèles de chaudières classiques. Il faut parfois attendre que les radiateurs ou que le système de production d’eau chaude présentent des problèmes. Les autres indicateurs peuvent également se trouver sur votre facture de chauffage. Si celle-ci est trop élevée, il peut s’agir d’un besoin urgent de réparer ou d’entretenir votre installation de chauffage.

Parmi les signaux émis par la chaudière pour signaler un problème, certains vous informent d’un dysfonctionnement, d’un besoin d’entretien ou d’une panne. Dans ce cas, les signes les plus répandus sont :

Un voyant inhabituel présent sur le tableau de votre chaudière

Selon le modèle et son mode de fonctionnement, un simple redémarrage ou paramétrage peut être effectué. Dans d’autres cas, le mode d’emploi de votre chaudière peut vous indiquer à quel problème correspond le voyant.

Un bruit anormal provient de votre chaudière

Un mauvais fonctionnement de la chaudière peut entraîner une émission sonore inhabituelle et parfois dérangeante. Dans ce cas, il peut s’agir de différents problèmes :

  • Fuite de gaz ou d’eau
  • Encrassement du circuit ou des tuyaux
  • Mauvaise évacuation des fumées
  • Surchauffe de la chaudière

Il est recommandé de faire appel à un spécialiste si le problème persiste.

La chaudière produit une odeur anormale 

Alimentée en gaz, votre chaudière peut parfois être victime d’une fuite et une odeur désagréable peut s’en dégager. Le gaz est naturellement inodore. Pour que son odeur soit reconnaissable, un composant à base de soufre y a été incorporé.

La chaudière ne démarre pas

Une chaudière qui ne démarre pas peut avoir plusieurs anomalies, surtout si elle vient d’être installée :

  • Branchements incorrects, faux contact, surtension
  • Problème de pression 
  • Chaudière en surchauffe
  • Conduits ou circuits encrassés ou obstrués
  • Combustion partielle ou incomplète
  • Mauvais apport d’air
  • Brûleur défectueux

La chaudière s’éteint toute seule

Si votre chaudière s’éteint de manière inopinée, c’est que le système a détecté un dysfonctionnement lié à la sécurité. Les causes peuvent être les mêmes qu’une chaudière qui ne démarre pas :

  • Conduit d’évacuation des fumées bouché ou obstrué
  • Surchauffe de la chaudière
  • Mauvais fonctionnement du brûleur
  • Circuit électrique endommagé
  • Dysfonctionnement du boîtier de commande

La chaudière fuit

Généralement, ces fuites ne présentent pas de risques, si ce n’est la détérioration de votre équipement. Celles-ci peuvent se reconnaître par :

  • Une zone humide ou une flaque d’eau sous la chaudière
  • La formation de gouttes d’eau au niveau des tuyaux de raccordement
  • Un bruit d’écoulement ou de goutte insistant

Que faire en cas de panne de chaudière ?

Tout dépend du type de chaudière que vous installé et de la panne en question. Selon la panne, vous pouvez procéder à quelques vérifications vous-même. Dans certains cas en revanche, il est plutôt conseillé de faire appel à des spécialistes des équipements de chauffage. Généralement, après l’installation de votre chaudière, les techniciens vous proposent un contrat d’entretien qui prend en compte plusieurs interventions en cas de panne ou de dysfonctionnement. Dans certains cas, le remplacement de la chaudière ou de la pompe à chaleur peut être également pris en charge.

Si la panne le permet, et si vous avez l’habitude de ce genre de manipulation, vous pouvez agir directement sur votre chaudière. Certaines interventions permettent de relancer ou de redémarrer une chaudière si la panne n’est pas trop grave. Si ce n’est pas le cas, ces vérifications vous permettront tout de même de renseigner précisément le spécialiste qui se rendra chez vous pour intervenir sur votre chaudière.

Contrôler les branchements

Il peut arriver que les branchements électriques de votre chaudière soient récalcitrants. Si votre chaudière est en panne ou si un voyant vous l’indique, contrôlez les différents branchements de votre chaudière. Contrôlez également l’état des fusibles, il peut parfois arriver qu’un circuit se coupe.

Vérifier la pression de l’eau 

La chaudière est alimentée en eau pour pouvoir chauffer le circuit de chauffage. Ce dernier peut parfois être victime d’un défaut de pression. La pression moyenne se situe entre 1 et 1,5 Bar, comme en témoigne le manomètre présent sur votre chaudière. 2 cas de figure se présentent en cas de défaut de pression :

  • La pression de la chaudière est trop élevée : il convient de purger les radiateurs pour enlever l’excédent d’eau présent dans le circuit.
  • La pression de la chaudière est trop basse : il faut alors ajouter de l’eau dans votre chaudière pour rééquilibrer le circuit.

Contrôler l’arrivée de gaz 

Pour permettre la combustion qui chauffe l’eau contenue dans le système de chauffage, la chaudière est alimentée en gaz. Vérifier que le robinet n’est pas fermé, celui-ci se trouve généralement avant votre compteur, en dehors de votre domicile. Il peut aussi arriver que les arrivées de gaz soient coupées pour cause de travaux de voirie ou d’intervention sur un lotissement.

Panne de chaudière : l’intervention des spécialistes

Si votre constat ne vous permet pas d’intervenir vous-même sur votre chaudière, il faut alors contacter un spécialiste dans les délais les plus brefs. Une chaudière en mauvais état ou en panne vous prive à la fois de chauffage en hiver, mais également d’eau chaude sanitaire.

Elle peut également être potentiellement dangereuse pour votre sécurité et celle de votre entourage. N’hésitez pas à faire appel aux artisans chauffagiste qui sont venus installer la chaudière à votre domicile.

Ce sont encore les mieux placés pour dépanner votre équipement ; ils connaissent la chaudière installée et les spécificités de vos installations de chauffage.

Les pannes les plus fréquentes sont les suivantes :

  • Dysfonctionnement de l’échangeur à plaque : Cette pièce est primordiale au bon fonctionnement de votre chaudière. L’échangeur à plaque permet de transférer la chaleur dans le fluide. Il peut subir une accumulation de calcaire, se fragiliser et ainsi ne plus véhiculer la chaleur efficacement.
  • Mauvais fonctionnement du vas d’expansion : Autre pièce nécessaire pour que la chaudière fonctionne correctement et gère automatiquement les variations d’eau, le vase d’expansion permet de réduire les risques de débordement. Il ressemble à un ballon de couleur rouge. En cas de mauvais fonctionnement du vase d’expansion, le circuit peut fuir. Il faut alors couper l’arrivée d’eau et changer le vase.
  • Sonde sanitaire défectueuse : La sonde sanitaire permet de mesurer la température de l’eau et de la transmettre à la chaudière pour ajuster la température de chauffe. Une sonde défectueuse se traduit souvent par une absence d’eau chaude. Elle doit être remplacée ou réparée par un professionnel certifié.
  • Problèmes de canalisation ou de circuit d’eau : Là encore, il convient de faire appel à des professionnels pour identifier si les canalisations fuient ou sont bouchées. Dans le premier cas, une fuite peut entraîner d’importants dégâts des eaux. Il faut alors couper l’eau et remplacer la canalisation. Dans le dernier cas, il faut pouvoir intervenir avec une sonde pour localiser le bouchon et le dégager à l’aide d’un furet.

Comment éviter les pannes de chaudière ?

Pour que les pannes de chaudières soient aussi rares que possible, il faut faire entretenir votre chaudière régulièrement par un professionnel chauffagiste, si possible RGE. Cet entretien annuel est obligatoire et à la charge de l’occupant. Les réparations éventuelles en revanche sont à la charge du propriétaire. Une chaudière gaz bien entretenue permet de réguler la consommation d’énergie et de faire des économies d’énergie. L’entretien d’une chaudière gaz préserve également le système de chauffage.

De plus, évitez de trop solliciter votre chaudière, notamment lorsqu’il n’est pas nécessaire de produire du chauffage. Prenez garde également à l’ancienneté de votre chaudière. Une chaudière de plus de 15 ans perd en performance et son fonctionnement est ralenti. Le calcaire peut s’accumuler dans les circuits et les composants électriques s’essoufflent.

Au-delà du bon fonctionnement de la chaudière et de prévenir les pannes éventuelles, il s’agit également de réduire vos consommations énergétiques. Une chaudière mal entretenue ou endommagée consomme plus d’énergie pour un confort de chauffe équivalent.

Pour garantir sa longévité, nos Artisans Solidaires en charge d’installer votre chaudière sont formés pour l’entretien et la maintenance de votre équipement. Une fois l’installation de votre chaudière THPE ou de votre pompe à chaleur, les professionnels du réseau Enneo vous montrent comment vous servir de votre appareil :

Vous pouvez ainsi intervenir en cas de panne légère pour effectuer la réparation de votre chaudière. La fin des travaux d’installation peut aussi donner lieu à la création d’un contrat de maintenance. Ce dernier vous permet de bénéficier d’intervention de la part de spécialiste en cas de panne. Certains contrats prennent en compte différentes prestations, des réparations sur l’installation au dépannage d’une pièce de rechange, voire au remplacement d’une chaudière encore sous garantie.